Ok

By continuing your visit to this site, you accept the use of cookies. These ensure the smooth running of our services. Learn more.

Wednesday, 11 April 2018

RIEN NE REMPLACE LA POSTE

Une vieille chanson disait « on habite le même quartier, et on fréquente le même lycée ». Nous avons partagé les bancs du collège durant quelques années scolaires. Camarades d’enfance, nous l’étions et j’y  croyais. Les collections en tout genre, notamment celles de timbres-poste, étaient en vogue et nous nous y mettions également. On adorait recevoir des lettres par la Poste. On s’écrivait, même si l’on se voyait  tous les jours. Il nous arrive de nous rendre ensemble au bureau des Postes pour nous envoyer nos lettres. Les agents de la Poste n’ont jamais été pris dans nos pièges à cons. Nos petites malices passaient littéralement comme des lettres à la Poste. Quand nous n’avions pas assez d’argent pour affranchir nos plis, nous utilisions la formule « Retour à l’envoyeur ». Ce qui marchait à tous les coups, mais pas si souvent tout de même. On avait un certain scrupule malgré nos caractères de diablotins. Tout nous liait : les enveloppes, les cartes postales, les papiers à lettres … Nous avons profité de toutes les occasions pour nous envoyer des petits mots et des longues histoires, par la Poste ! Pendant les vacances, nos facteurs ne chômaient pas, ils bossaient davantage, pour nous.  Où en es-tu ? Moi, je n’ai pas changé.

Aujourd’hui, c’est ton anniversaire et mes souvenirs rebondissent !

Cela fait quelques temps que les services postaux ont été abandonnés au profit des nouveaux moyens de communication. Des réseaux, dits modernes ont pris le relais. Adieu les lettres manuscrites, et personnellement j’ai même du mal à tenir une plume. Nous avons piqué ce que les autres ont créé, et des fois on s’envoie nos inventions. J’ignore ce qui te concerne, mais comme toujours, ce que je donne, même emprunté, mon cœur y est vraiment.

Un beau jour, je t’ai envoyé une petite carte virtuelle pour marquer un événement. Pour me remercier, tu as pris la peine de me dire d’une manière très glaciale que tu n’apprécies pas les envois multiples, les posts copiés et collés passe-partout, que sûrement j’ai déjà adressés à d’autres personnes. Ce n’était pourtant pas le cas …

Messages reçus. Comme tu me le dis souvent, je suis suffisamment intelligente pour comprendre les plus subtiles des allusions. Là, ce n’est même pas voilé, tu y allais droit au but, très explicite, et je t’en remercie.

Je n’ai jamais changé d’adresse postale si tu tenais vraiment à entretenir la tradition, si tu estimais vraiment que seules les lettres manuscrites et dûment signées sont authentiques et personnalisées. Mais qu’as-tu fait ? Le temps a creusé une grande distance entre nous, aussi bien géographiquement que … philosophiquement. « Rien ne remplace la Poste », c’est vrai et Dieu merci, cela m’aide à ne pas insister à garder une amitié superficielle.

Néanmoins, je n’ai pas oublié ton anniversaire. Juste un souvenir qui ne regarde que moi. Ne t’inquiète pas, tu ne recevras plus rien de ma part. Tu t’en moques d’ailleurs.

 

14:00 Posted by Rondro H REGNIER | Tags: amitié superficielle, cadeau personnalisé | Comments (0) |  Facebook | |

1 2 3 4 5 6 7 8 Next