Ok

By continuing your visit to this site, you accept the use of cookies. These ensure the smooth running of our services. Learn more.

Saturday, 01 December 2018

SELF-EMPLOYED MALGRE MOI

Les marques d’attention, si petites qu’elles puissent être, font toujours du bien.

Les méchancetés et malveillances nuisent forcément, à force de les subir à long terme. Sournois ou manifestes, ces actes de violence font toujours leurs petits et grands effets. Le pire, c’est lorsqu’ils atteignent la confiance en soi.

Je raconterai sous une autre rubrique, toutes les cruautés que j’ai subies, et vous direz que j’exagère, que cela relève de mon imagination, que je confonds mes œuvres de fiction et la réalité. Certes, j’ai été meurtrie et fragilisée, mais j’ai pu garder la lucidité. Nous parlons du parcours professionnel.

Un jour, c’est un peu par hasard qu’un représentant d’une grande organisation américaine m’a demandé, si je pouvais lui donner des cours d’appoint de français. Comme je ne connaissais pas la peur, je me suis engagée dans une voie incertaine, armée tout simplement de mon français quotidien ! Quelle que soit la discipline, on sait ou on ne sait pas. Il n’y a pas de demi-mesure. Et l’on ne peut donner que ce que l’on a. Trois années sont passées, et cela a fait tache d’huile, et maintenant, je suis devenue un enseignant de malagasy et de français à bon nombre d’anglophones de la ville ! Ce changement de direction n’a jamais été prévu dans mon projet professionnel, et non moins dans mon projet de vie.

Ça fait vraiment du bien quand des gens « importants » d’un grand pays vous font confiance, vous confient leurs enfants, vous recommandent auprès de leurs homologues. Ça fait extrêmement du bien quand ces gens se soucient de vous, s’arrangent pour votre confort, puisqu’il s’agit de séances en cours d’emploi, il s’agit de cours personnalisés à domicile. Ça fait vraiment du bien quand deux petites filles américaines viennent vous chercher au portail, vous tiennent par la main, vous offrent des fleurs cueillies dans leur jardin, vous offrent un petit dessin en guise de remerciement. Ça fait tellement du bien que des « étrangers » s’intéressent beaucoup à la langue et à la culture de votre pays. Et puis, ça fait du bien d’être payée convenablement, de pouvoir s’épanouir en travaillant en toute sérénité, en gagnant en bonus reconnaissance et gratitude.

Malgré moi, je suis devenue une ambassadrice informelle et anonyme de mon pays. Malgré moi, j’ai érigé une école virtuelle de langues, une entreprise unipersonnelle, avec ma propre personne comme quartier général, ma seule personne comme employée et mes neurones comme capital.

« Self-employed » me décrit désormais à merveille. Et cela fait du bien …

07:31 Posted by Rondro H REGNIER | Tags: self-employed, ambassadeur | Comments (0) |  Facebook | |

1 2 3 4 5 6 7 8 Next