Ok

By continuing your visit to this site, you accept the use of cookies. These ensure the smooth running of our services. Learn more.

Tuesday, 21 November 2017

ENFOUIS A JAMAIS

Je confirme que l'amitié est la plus belle des relations. Voici une histoire digne d'être tissée en roman.

Je donne rarement mon numero de téléphone personnel. Dans les réseaux sociaux, je suis présente pour des besoins d'expression, sans plus, et pas de données privées.

Un jour, j'ai reçu un appel. Au bout du fil, un monsieur qui croyait s'adresser à un proche, un intime ... J'ai hésité : euh ... en fait ...

Il disait : "c'est Rasazy, non ? Ne plaisante pas s'il te plaît ..."

-Mais, monsieur, ...

-Ici c'est ... (Il s'est présenté par son nom de famille)

Et je connaissais le nom, puis spontanément j'ai prononcé le prénom qui devait aller avec.

-Tiens! Mais vous me connaissez?

Effectivement, il s'agissait d'une personnalité publique, au pouvoir!

-Ah, je me suis trompé? Je devais parler à Rasazy ... (je n'ai pas retenu le nom)

-Oui vous vous êtes trompé de numero, monsieur. Ce n'est pas Rasazy.

-Oh, désolé, madame.

Et j'ai enregistré le numero dans mon répertoire, au cas où, puisque les contacts, c'est toujours utile.

Et le temps passe et j'oublie tout. Un jour, un appel. Du monsieur. Je me disais : "encore!". Polie, j'allais lui rappeler gentiment que ce n'est pas Rasazy. Mais ... Il m'a fait des confidences. J'ai écouté. Et les confessions devenaient régulières. Il me demandait mon avis, des conseils, des adresses, même des corrections de ses discours et rédactions. Sans connaître mon nom, encore moins mon visage, ni où je me trouve. Tout se passait dans le respect et dans la discrétion. Il n'a jamais cherché à me poser des questions indiscrètes. Il pourrait être mon père, un peu plus jeune. Mais il avait des relations extraconjugales avec Rasazy.

Un jour, j'ai appris à la radio qu'il est mort, dans un accident de voiture. J'avais plutôt peur d'une enquête sur ses convertel, si jamais les circonstances de l'accident étaient louches.

Des fois, j'imagine si on arrive à scanner ma mémoire, avec tous ses secrets des gens que j'y ai enfouis ... Il y aurait des surprises inimaginables!

14:00 Posted by Rondro H REGNIER (Bozy Boléta) | Comments (0) |  Facebook | |