Ok

By continuing your visit to this site, you accept the use of cookies. These ensure the smooth running of our services. Learn more.

Saturday, 18 August 2012

VIVE LES RH

 

Ressources humaines, Air Liquide, Féline

A force de soutenir à plusieurs reprises quelqu'un qui a des affaires ayant trait aux juridiques et judiciaires, je finirai par devenir un juriste amateur!

D'abord, il a fallu revoir mes documents relatifs au Code du Travail et assimilé avant d'aller assister mon beau-frère à son conseil de discipline. Ayant été responsable des Ressources Humaines pendant une bonne partie de mon parcours professionnel, donc ayant fait partie de la Direction, j'étais plutôt du côté de l'Employeur (ce qui ne devait pas être le cas). Mais cette fois-ci, je faisais office d'avocat ou porte-parole pour le compte d'un employé qui était sur le point de se faire virer après 23 années de services.

Bons et loyaux ? Je n'en sais rien mais 23 années tout de même.

Mon rôle était seulement de rayer le terme "faute lourde", ou "grave", peu importe, le résultat aurait été le même puisque le clash était inévitable, pour ne pas dire que le licenciement était prémédité. Mon nom figure désormais dans les dossiers noirs de la vieille Compagnie qui employait mon beau-frère. Et je ne pense pas que ce soit un bon point pour moi !

Quelques semaines avant cela, j'avais à rédiger toutes les réponses aux demandes d'explication dudit beau-frère et de son épouse qu'est ma sœur. Je sais maintenant que la qualité du fond et de la forme de ces rédactions a beaucoup intrigué leurs destinataires, et ce n'était pas non plus en faveur de mes chers protégés, hélas. Puisque mettre des responsables face à leur incompétence fait courir à la perte! Quoi qu'on dise, toutes les procédures étaient entachées de vices, aussi bien de fond que de forme ...

Si mon beau-frère avait la chance d'avoir un DG plus humain et son cas s'est soldé avec un arrangement sans histoire, ma sœur a connu ce qu'est une enquête policière, un défèrement au parquet, une comparution devant le juge. La Grande Boutique qui l'employait ne voulant pas payer son solde s'est fait le plaisir de lui trouver une affaire pénale. Ils ont porté plainte pour suppression de fichiers sous leurs yeux lors de la passation de service. J'allais oublier de mentionner que son supérieur hiérarchique, en tandem avec la Responsable des Ressources Humaines avaient concocté depuis quelques semaines la stratégie à mettre en œuvre pour se débarrasser de ma sœur pour diverses raisons. Un jour, Monsieur s'était trompé d'adresse électronique et le petit billet devant être destiné à la RH était parvenu par erreur à ma sœur ! Il y était écrit : "revois ceci avant de le lui envoyer, pour que le licenciement aboutisse"

Je tairai d'autres détails.

En résumé je dirais encore une fois, que le ridicule ne tue pas, fortunately !! Vive les RH desquelles je fais partie !

 

 

 

En ligne le 16/03/2012

 

16:30 Posted by Rondro H REGNIER (Bozy Boléta) | Tags: ressources humaines | Comments (0) |  Facebook | |

The comments are closed.