Ok

By continuing your visit to this site, you accept the use of cookies. These ensure the smooth running of our services. Learn more.

Friday, 03 May 2019

HONORAT

Il y a des gens qui ne font que passer et puis se casent tous seuls au fond de l’oubli. Beaucoup ont défilé et très peu ont attiré mon attention. Tri vite fait, je retiens les meilleurs et je les fais savoir.

Cette fois, c’est le tour des humoristes. Il n’y a rien de plus agaçant que d’entendre ou de voir quelqu’un qui raconte des soi-disant blagues ou anecdotes qui ne feraient sourire que ses lécheurs –peut-être. Dans un sketch, je cherche la finesse, la classe, même dans les pires des thèmes. Les sujets touchant le sexuel peuvent bien être traités avec subtilité sans forcément passer par la vulgarité et la suggestivité obscène.

HONORAT.jpg

J’y vais cash. Je nomme Honorat, Herisolomahefa. Il faisait partie d’une bande à gag que j’ai suivie à la télévision. Par la suite, il a fait partie d’un trio d’amuseurs publics.

Honorat me fait sourire, même s’il ne parle pas, même s’il ne bouge pas. Je me demande quelle ambiance règne dans sa famille. Je revois un peu mon père dans certains de ces gestes et propos. Sa façon d’être sérieux, sa manière de réparer les bourdes de ses compères, son art de présenter avec délicatesse une situation embarrassante, son tact pour ramener le débat là où il devrait être,  sa technique ludique pour faire passer un message d’ordre moral … Non sans humour … Je trouve chez Honorat la synthèse de la bonne éducation familiale, le bon niveau d’instruction, la maturité d’adulte, la responsabilité d’un père de famille.

Il sait tout faire à la bonne mesure. Et ça me convient.

J’apprends qu’il vient de passer le cap de la soixantaine. Longue vie Batoto, Razokiny be. Ho ela velona Honorat ary mankasitraka.

 

Mampalaheeeeeeeelouuuuuu …

00:00 Posted by Rondro H REGNIER | Tags: honorat herisolomahefa, gag | Comments (0) |  Facebook | | | |