Ok

By continuing your visit to this site, you accept the use of cookies. These ensure the smooth running of our services. Learn more.

Tuesday, 08 January 2019

A MON HUMBLE AVIS

"Arahabaina Andry a"

C’est ainsi que Marc RAVALOMANANA a félicité Andry Nirina RAJOELINA en sortant des locaux de la HCC.

Mardi 8 janvier 2019, vers 14h UTC, la Haute Cour Constitutionnelle de Madagascar, présidée par Jean-Éric RAKOTOARISOA, a rendu publique l’élection de Andry Nirina RAJOELINA au second tour des présidentielles. Revenu à la charge dix années après les événements tenus au chaud par le clan adverse, celui de Marc RAVALOMANANA, et cinq années après le fameux NI-NI de 2013, Andry Nirina RAJOELINA l’a remporté haut la main. Jeune, beau, intrépide, il faut l’admettre, Andry Nirina RAJOELINA est le deuxième président de la 4è république, élu, démocratiquement quoi qu’on dise, il faut également l’admettre et s’y soumettre.

A la proclamation du résultat final, j’ai eu un petit pincement au cœur en voyant Marc RAVALOMANANA se tortiller les doigts, manifestement déçu. Son épouse lui a murmuré quelques mots, certainement pour lui dire que ce n’est rien. Et je crois comprendre, comme depuis ces années, que Monsieur RAVALOMANANA s’est fait berner par ses courtisans et ses soi-disant partisans.

Je ne parlerai délibérément pas des irrégularités autour de ces élections, qui ne sont pas des surprises, sans pour autant m’y résigner. J’aimerais parler de l’homme, de l’être humain, du citoyen, du père de famille, Marc RAVALOMANANA. Je n’ose pas parler du politicien. Tout au plus, du capitaine d’industrie, pour faire simple : du businessman.

J’ai eu l’occasion, ou l’avantage, ou la chance, c’est selon, de côtoyer Monsieur Marc RAVALOMANANA et son épouse. Dans la vie quotidienne, j’ai été une fidèle cliente de la chaîne de distribution MAGRO. Quand il était Maire d’Antananarivo, j’ai participé à la traduction de certains articles de presse dans IARIVO MAGAZINE, un mensuel de la Commune Urbaine d’Antananarivo. Plus tard, via la Première Dame, quand Marc RAVALOMANANA est devenu Président de la République, j’ai assisté à différentes réunions et activités, hebdomadaires, au Palais d’Etat …

Ces moments m’ont permis de « connaître » un pan de la personnalité du couple que j’ai admiré pour le franc-parler et la simplicité. Cela peut gêner, mais on ne change pas du jour au lendemain, on est né ainsi … Ce que j’ai toujours remarqué, malheureusement, c’est l’attitude de ceux et celles qui veulent se démarquer, qui veulent faire voir et croire qu’ils et elles sont des « zanaka an-trano », qui des fois, animés par un sur-excès de zèle ou par arrivisme tout court, éliminent par tous les moyens tout ce qui, et tous ceux qui constituent une menace pour les détrôner de leur statut de clique de compagnie … A première vue, ce sont des individus qui brillent uniquement par leurs gesticulations et leurs simagrées, propres aux bouffons qui se respectent … J’étais la simple adhérente, assistant discrètement comme toujours aux assemblées, observant ce qui se passe autour.

Aux hauts emplois de l’Etat, j’ai salué et admiré les choix de Marc RAVALOMANANA. Les fameux TIKO Boys étaient des gens, non seulement techniquement compétents, mais ils vouaient une fidélité remarquable à leur Patron. Au fil du temps, l’équipe s’effritait. Et je comprends pourquoi. Sans doute à cause des sous-fifres décrits supra. Je ne sais pas ce qui concerne le mode « RH » du Président… Et c’était le début de la décadence. Une vague de « nouvelles têtes » est venue tournoyer, troublant l’eau du lac de l’estime. Puis, la traversée du désert, safari en solo.

Revanchard et battant, Marc RAVALOMANANA n’a jamais lâché prise. Et je m’étonne de jour en jour de quels personnages il se fait entourer. Des épaves de tous bords, excusez le terme, mais c’est comme ça que je les vois. Pour essayer d’assurer les arrières, pour défendre un quelconque bifteck, pour graviter aussi longtemps que possible aux côtés d’une vache … à lait, ils lui ont fait gober d’illusions et de feintes : « Soyez assuré Monsieur Le Président, on fera l’affaire, on va griller les foza, ce sont des voleurs, nous avons toutes les preuves, comptez sur nous, journalistes de haut niveau, magistrat de première gamme, avocat de grande notoriété, artistes de talent et peuple plein de conviction … Vous pouvez dormir sur vos deux oreilles, ce sera la grande surprise, on va gagner, nous avons la majorité, c’est déjà acquis…».

Je ne verserai pas dans la médisance, propre aux fanatiques. Je ne tiendrai pas de propos sectaires dictés par la haine, la jalousie, ou le mal-être non contenu …

Messieurs, RAJOELINA et RAVALOMANANA, faites désormais attention à votre entourage.

Libre de tout engagement, je suis disposée à mettre mon expertise polyvalente au service de la Nation, via un teneur du pouvoir, qui qu’il soit. Loyauté et discrétion : ce sont mes maîtres-mots. Mais bon, passons !

18:00 Posted by Rondro H REGNIER | Tags: andry nirina rajoelina, marc ravalomanana, second tour, présidence | Comments (0) |  Facebook | | | |

1 2 Next