Ok

By continuing your visit to this site, you accept the use of cookies. These ensure the smooth running of our services. Learn more.

Thursday, 01 March 2018

CHERCHE RADIO DESESPEREMENT

radio,rondro h rakotobe

De par mon histoire personnelle, que ma volonté ultérieure a confortée et validée, je suis quelqu’un de très individualiste et indépendant. Bien faire en passant la différence avec égoïste et non-conformiste. Je prends la liberté de choisir en toute liberté mes sources d’informations, et je tiens à préciser que l’on ne me déçoit qu’une seule fois. Une seule et unique fois suffit à mettre une croix sur une option, le compromis n’est pas du tout mon fort.

Parlons de compagnie. Il est dit « mieux vaut être seul que mal accompagné ». Je ne perds pas mon temps à me morfondre dans une relation à sens unique. Bien entendu, je suis l’émetteur et encore allez savoir si le ou les récepteurs capte(nt) les bons signaux ! A quand s’inversera la situation ? Faute de personne physique capable d’au moins réagir à mes gloussements, j’ai choisi la radio.

Je ne suis pas télé du tout. C’est que je bouge, je travaille et je ne suis pas de ceux qui se calfeutrent dans un canapé pour regarder la télé à longueur de journée. Moi, il faut que je surveille la cuisson de mon ragoût, j’ai besoin de tailler mes roses, des piles de documents m’attendent, il m’arrive de conduire, etc. Je n’ai pas d’yeux pour tout cela.

Avec la radio, tout va bien. Et pas n’importe quelle radio. Il me faut une station qui parle, qui m’informe et m’instruit, qui me fait entendre des belles choses, qui m’apprend d’autres façons de faire des ragoûts … Et autres et meilleurs que ce que je sais déjà. Il me faut des talents, des créativités, du professionnalisme et un minimum d’originalité dans la forme et dans le fond. Les platitudes, les propos de bas étage, les faits divers et les commentaires qui ne vont pas plus loin que le bout du nez, les blagues qui font sourire parce qu’elles ne font pas du tout rire, les grossièretés balancées à l’antenne, la pédanterie déguisée en un pseudo casse-tête, le tout balbutié ou débité, c’est selon, dans une voix nasillarde sans le moindre charme …

Les phonings, les dédicaces, les chansons bonnes pour les fêtes foraines, les interventions souvent hors de propos de tout-venant d’auditeurs que les animateurs ne peuvent même pas maîtriser, les interviews de personnalités sans fil d’Ariane, les talkshows au vent, les théâtres radiophoniques dont la fin est connue dès le début … Y a de quoi perdre patience.

Je ne suis pas au top. Mais je détecte les failles. Alors je me lasse de zapper, je choisis moi-même mes films, mes émissions, mes chansons. Je les enregistre, je dresse ma playlist et je les écoute à ma guise.

2018. Les radios me déçoivent. Dommage. Il est bien révolu le temps où j’étais enfant, adolescent, jeune, mais toujours à la recherche de la compagnie de ces stations d’antan. Plus la génération rajeunit, plus rien ne va. On dirait de la casserole dans une bassecour. Ou bien, c’est moi qui étais vieille depuis ma naissance. A tout prendre, c’est moi qui suis bizarre. Comme ça a toujours été. Bref.

00:03 Posted by Rondro H REGNIER | Tags: radio, rondro h rakotobe | Comments (0) |  Facebook | |

Post a comment