Ok

By continuing your visit to this site, you accept the use of cookies. These ensure the smooth running of our services. Learn more.

Wednesday, 22 November 2017

CHARTE LAMBERT

Charte authentique signée par RADAMA II en faveur de M. LAMBERT

Vu notre Charte en date du 15 Alahamady 1856 (28 juin 1955) par laquelle nous avons donné pouvoir exclusif à notre ami J. LAMBERT de constituer et de diriger une compagnie ayant pour but l’exploitation des mines de Madagascar et la culture des terrains situés sur les côtes et dans l’intérieur ;

Attendu qu’il est important d’arrêter les termes de la charte définitive que nous accordons à J. LAMBERT pour les services qu’il nous a rendus, et le mettre à même de former cette compagnie que nous appelons de tous nous vœux, pour nous aider dans nos projets de civilisation de notre pays.

Chapitre I Nous autorisons J. LAMBERT à former une compagnie ayant pour but l’exploitation des mines de Madagascar, des forêts et de terrains situés sur les côtes et dans l’intérieur. La dite compagnie aura le droit de créer des routes, canaux, chantiers de construction, établissements d’utilité publique, faire frapper des monnaies à l’effigie du roi, en un mot, elle pourra faire tout ce qu’elle jugera convenable au bien du pays.

Chapitre II

Art 1er : nous accordons et concédons à la compagnie le privilège exclusif de l’exploitation de toutes les mines de Madagascar, soit celles qui sont déjà connues, soit celles qui pourraient plus tard être découvertes.

Art 2 : nous accordons et concédons également à la dite compagnie, soit pour elle-même, soit pour ceux qu’elle admettra en participation de cette faculté, le privilège de choisir sur les côtes et dans l’intérieur du pays des terrains inoccupés pour être mis en culture. En conséquence, la compagnie deviendra propriétaire des terrains qu’elle aura choisi dès qu’elle aura fait connaître sa prise de possession.

Art 3 : La compagnie ne paiera aucun droit sur les minéraux exploités ni sur les produits qu’elle pourra faire.

Art 4 : Les produits de l’exploitation des mines de Madagascar et de ses cultures jouiront du privilège de libre exportation, sans droit de sortie. Ses propriétés ne seront pas susceptibles d’être grevées d’ impôt. Ce qui entrera pour le service de la compagnie ne paiera aucun droit.

Art 5 : Nous nous engageons à favoriser cette compagnie de notre pouvoir, et spécialement à l’aider à se procurer des travailleurs. Nous abandonnons à la compagnie toutes les usines de Soatsimanampiovana afin de mettre à même d’employer immédiatement des ouvriers. Nous donnons également le château de Soanirana pour y établir le siège de son administration.

De son côté, la compagnie s’engage envers nous, par une réciprocité loyale, à nous aider selon son pouvoir, dans nos projets d’améliorations et de civilisation de notre pays, se rappelant qu’elle est fondée dans le but de procurer le bien de la prospérité de notre Gouvernement Voulons que la présente charte, faite de bonne foi en présence de Dieu, pour aider à la civilisation de notre pays, soit une garantie pour notre ami J. LAMBERT, en même temps qu’ elle sera pour lui un témoignage de notre reconnaissance, afin de l’ aider à former cette compagnie que nous désirons voir se constituer le plus tôt possible, et qu’ elle soit un gage parole royale qu’il ne nous est plus permis de retirer.

Je certifie que la présente traduction est conforme à la charte en malgache signée par le roi Radama II.

Antananarivo, 3 novembre 1861

RADAMA II- J. LABORDE

(Anthropolojika-blogspot.com)

00:00 Posted by Rondro H REGNIER (Bozy Boléta) | Tags: charte lambert, radama ii | Comments (0) |  Facebook | |

Post a comment