Ok

By continuing your visit to this site, you accept the use of cookies. These ensure the smooth running of our services. Learn more.

Wednesday, 08 February 2017

SUR LES MURETS D'AMBOHIJATOVO-AMBONY

 

Mes années-collège, seconde partie.

Quand on passe en sixième, on "descend" au bâtiment moderne, ayant pour accès par le bureau du commissariat du 2è arrondissement d'Antananarivo-Ville. Ambohijatovo-Ambony. Le même passage lorsqu'on accompagne la Grand-mère à ses réunions au Temple d'Avaratr'Andohalo.

La ruelle était en piteux état, dangereusement déserte pour les filles qui bossaient chez les bonnes sœurs, Kolejin'i Maria Manjaka.

Par en bas, il y avait un fou qui se nomme Jakopalasy, et par en haut, du côté de la Paroisse internationale, il y avait un autre dérangé appelé Nary-adala. On avait intérêt à ne pas y aller seule.

De la 6è jusqu'en 3è, j'ai fait enfin la découverte de ce qui se passait "en bas". Les aînées n'en finissaient pas avec leurs cahiers de chants, avec leurs délires citant particulièrement trois prénoms : Lolo, Bebey et Erick.

C'est ça alors! Un muret, un groupe de jeunes hommes, une guitare et quelques filles de mon collège.

Il se trouvait qu'une des filles est la cousine de Hanitra, la chanteuse. Grâce à elle, nous avions presque tous les lyrics des chansons du groupe. Puisqu'il s'agit d'un groupe chanteur, dénommé Lsnt, lire : Lolo sy ny tariny!

Plusieurs de ces textes, que je trouvais beaux, sans connaître les mélodies, ont fait l'objet de travaux de dissertation en classe. Même les profs étaient contents, ravitaillés en poèmes rivalisant aux autres Ny Avana ou S.Bem ...

Plus tard, avec l'essor des bandes magnétiques, les vraies chansons ont pris forme, dans mon ouïe, puis dans mon cœur. Très belles chansons, aux textes très poétiques, aux mélodies harmonieuses.

J'adore les œuvres soignées dans le fond comme dans la forme ; j'admire les gens qui savent mettre de l'âme au hasard ; j'aime l'intemporalité des créations.

Une chanson, c'est la fusion d'un texte, d'une mélodie, de quelques instruments de musique, d'une voix humaine, d'un nom et d'une image.

Lolo, et entre parenthèses, sy ny tariny, remplissent ces conditions, mes conditions.

On a "grandi", pas ensemble, mais parallèlement.

Bien qu'éclectique dans le goût musical, je n'hésite pas à citer Lolo sy ny tariny parmi mes coups de cœur. Ils ont bercé toute mon adolescence.

Plus tard, bien plus tard, j'ai appris que les Rakotomanga sont des cousins à une belle-sœur, une autre histoire ...

Et je n'ai rien à voir avec la fille au tablier bleu marine. Précision.

Ma chanson préférée c'est "Malala a, izaho ange tsy niova fa mbola jiolahimboto e ..."
Réaliste, sans fard, sans fausse pudeur. Comme toutes les autres, d'ailleurs.

Avec toute ma sympathie. Merci pour le Grand Talent.

 

08:15 Posted by Rondro H REGNIER (Bozy Boléta) | Tags: lolo sy ny tariny, rakotomanga angelo, bozy boléta | Comments (0) |  Facebook | |

The comments are closed.