Ok

By continuing your visit to this site, you accept the use of cookies. These ensure the smooth running of our services. Learn more.

Wednesday, 31 October 2012

CONFIDENCES DE FEMMES

 

Je t’ai toujours appris d’être réaliste ;  pragmatique est le terme plus approprié. Tu as 13 ans, et moi non plus, il ne faut pas que je rêve, il faut que je réalise et accepte que tu as grandi, que la nature suit son cours. Théoriquement, tu es une adolescente, c’est une définition communément admise. Mais dans la vie, tu es une femme, et la vocation première d’une femme, c’est de fonder une nation, c’est-à-dire, donner naissance.

Notre société a voulu que quelqu’un de bien ne fasse pas d’enfant sans être marié, et encore, il y a beaucoup à dire à propos de mariage.

Si la vie est un laboratoire, ne sois pas le cobaye. Tu peux regarder autour de toi, mais ne perds pas trop de temps à observer, puis à analyser, à philosopher, à capitaliser, jusqu’à en faire une thèse et un principe. Le temps passe si vite que tu ne t’en apercevras pas, et au moment où tu te considères prête, beaucoup de choses ne seront plus possibles.

Ne te culpabilise pas si tu aimes un garçon. C’est tout à fait naturel et le contraire serait alarmant. Si tu dois aimer quelqu’un, que ce ne soit pas pour combler un vide affectif, ni pour te venger, ni pour te mesurer à d’autres filles. Tu aimes ce garçon, et je comprends.

Seulement, j’aimerais te dire que dans tout ce que tu feras, essaie de toujours répondre aux questions « pourquoi » et « pour quoi ». Tout comme avec tes fringues et accessoires, prends l’habitude de choisir ce qui te sied, ce qui est de qualité, de classe, de solide, de marque, de beau à voir … Tâche de rester une fille distinguée qui a du goût. Sois fière de tout ce que tu peux choisir, y compris ton mec. Prends en considération nos valeurs et ne t’écarte pas trop de ce que notre famille représente. Ne t’aventure pas à essayer de faire des adaptations qui risquent de te coller à la peau toute ta vie. Tu n’es pas la superwoman qui va changer quelqu’un, tu n’as pas à refaire l’éducation de  qui que ce soit.

Tu vas te marier. L’idéal, c’est que ce soit vraiment ton choix et que tu sois la première à y trouver ton compte.

Ils vont te dire que désormais tu fais partie de leur famille. Tu connais les langages sociaux et diplomatiques. Reste toi-même, inutile de faire des efforts pour t’intégrer dans leur milieu. Respecte le cadre basique d’une relation sociale normale et ordinaire, c’est tout. Tu te maries avec un homme, ton homme, et non avec toute sa famille. Ta belle-mère n’est pas ta mère, ne joue pas à l’appeler Maman à moins que ce soit elle qui te l’autorise. Tes belles-sœurs et beaux-frères, bref  tout ce qu’on qualifie de beau et belle, ils peuvent être bien gentils, mais comme toi, ils ont aussi leurs petits et grands complexes. Tu pourras entendre un jour parler de vos différences. On va te faire des remarques sur tes achats pour ton chéri qui est leur frère. Ils vont toujours privilégier leur frère, toi, tu es de seconde zone. Si ils ont des cadeaux à offrir, ce sera pour leur frère, pas pour toi. Ne prends pas mal, c’est naturel. Chacun ne manquera pas de t’apporter sa part. Même les enfants vont s’y mettre, souvent en paraphrasant les adultes. Ton chéri aura l’occasion d’en entendre, et dans la plupart des cas, il ne pipera pas mot sous prétexte d’être objectif et positif. Des tantes ou des cousines de ton mari vont te faire entendre qu’avant toi, il y avait bien des filles plus jolies que toi. Et elles se désolent pourquoi tu es là au lieu de ces métisses, au lieu de ces top models aux cheveux longs, au lieu de leur nièce, …

Tu sais, des sadiques, il y en a partout.

En te mariant, je te préviens que tu n’auras pas à t’endormir sur tes lauriers en te disant que le grand saut est fait. Le gros morceau reste à gérer, du gros boulot en perspective. Si toute seule tu allais à 100km/h, avec un mari tu vas ralentir. Des fois, devenus mariés, les hommes oublient qu’ils savaient s’occuper du lit, de leurs petits linges, de leur attaché-case, de leurs rendez-vous …. Ils ont de la chance d’avoir pris la bonne épouse, un bel euphémisme pour désigner une bonne à tout faire hautement qualifiée.

Je te dis tout ça, puisqu’une fille avertie en vaut plus que deux, pour te mettre face à la réalité, pour pas que tu aies trop mal au cœur. C’est l’avis objectif et juste d’une aînée qui malgré tout ne pourra jamais parer  quoi que ce soit. On a affaire à des humains que nous n’avons pas programmés, tout comme nous, on a nos défauts et qualités autrement perçus par les autres.

La réussite de ton mariage dépend de toi, femme. Sois forte tout en restant femme. Sache tenir les rênes sans être dominante ni dominatrice. Sache te mettre à l’écart tout en étant membre de cette famille, qui sera, si Dieu le veut, celle de tes enfants.

Bon vent ma chérie !

00:00 Posted by Rondro H REGNIER (Bozy Boléta) | Tags: rado rakotomalala | Comments (0) |  Facebook | |